Fair-play financier de l’UEFA

Le nouveau règlement de l’UEFA sur le fair-play financier peut sembler un peu compliqué pour le fan de football moyen, mais si vous êtes capable de lire entre les lignes, l’objectif de l’UEFA est assez simple : « Ne laissons pas ce qui est arrivé à l’économie mondiale arriver au football “.

En effet, il semble que les règlements de l’UEFA sur le fair-play financier se préoccupent moins du fair-play financier et sont en fait beaucoup plus préoccupés par la stabilité financière du football européen. L’élément fair-play intervient presque collatéralement. Voyons les points principaux.

Comment fonctionne le fair-play financier ? Tout ce que tu as besoin de savoir

Chaque année jusqu’à la saison 2015-16, chaque club sera autorisé à subir une perte financière pouvant aller jusqu’à 45 millions, tant qu’elle est couverte par des apports en fonds propres, sinon la limite n’est pas supérieure à 5 millions. Cela signifie qu’à moins que le propriétaire du club ou tout autre contributeur généreux ne soit prêt à faire un don de 45 millions au club, le club ne sera pas autorisé à dépenser plus de 5 millions en transferts. Il est en effet important de noter que seul l’argent dépensé pour les transferts sera compté ici, pas les salaires, les installations de formation ou les frais d’académie des jeunes.

À partir de la saison 2015-16, ce nombre sera réduit à 30 millions par saison, et à partir de l’année prochaine (2013-14), l’UEFA a averti qu’elle commencerait à imposer des sanctions très sévères à tout club qui ne respecterait pas ces règlements. .

Selon l’infraction et le temps qu’il faut au club pour se racheter, les sanctions peuvent prendre l’une des formes suivantes : le club peut être réprimandé ou recevoir un avertissement officiel ; le club peut être condamné à une amende ; le club peut se voir retirer des points de compétition de son total ; le club peut se voir refuser les revenus (prize money) des compétitions de l’UEFA ; le club peut se voir interdire d’inscrire de nouveaux joueurs pour les compétitions de l’UEFA et se voir imposer des restrictions quant au nombre actuel de joueurs autorisés à s’inscrire ; le club peut être disqualifié d’une compétition en cours ou même exclu de futures compétitions.

Le nouveau règlement de l’UEFA remplacera le fair-play financier

So what impact will this have on clubs? Well first and foremost, it will avoid undesirable financial disasters like when Portsmouth F.C. went into administration leaving many of its creditors, players and staff unpaid for several months in a row.

Secondly, the financial fair play regulations will hopefully put a cap on the ridiculous inflation rates in the transfer windows. Inflation has primarily been the fault of billionaire investors upsetting the standard values of players by pumping money into clubs, allowing managers to buy any star player they fancy without the club needing to actually generate money on its own. This makes it very hard for other clubs to place competitive bids.

Une fois que l’UEFA commencera à menacer les clubs de sanctions sérieuses pour l’application de ces règles, les clubs seront toujours autorisés à faire des offres scandaleuses pour les joueurs, mais ils devront montrer que leurs revenus (de billets, droits TV, gains, parrainages, etc.) en plus à certains apports en capital équilibrent le tout.

Alors est-ce que ça marchera ? Et est-il juste que ces règles entrent en jeu maintenant que des clubs comme Manchester City ont déjà passé les cinq dernières années à dépenser un demi-milliard de livres en transferts ? On a l’impression que les clubs qui ont dépensé des sommes exorbitantes viennent étrangement de recevoir la garantie que personne d’autre ne sera autorisé à faire de même dans les années à venir. Mais il est également important de se rappeler qu’il s’agit d’un plan à long terme, et que si un club a l’habitude d’acheter ses talents, il lui sera probablement beaucoup plus difficile de produire les siens. Alors que d’autres clubs comme l’Arsenal FC, qui sont à l’opposé de l’échelle en termes d’équilibre de leurs livres, sont célèbres pour leur talent local.

Une chose est certaine, il ne faudra pas longtemps avant qu’une grande partie du terrain de jeu ne se stabilise. Beaucoup, mais pas tous bien sûr. En effet, il y a un doute quant à savoir si les plus grands clubs européens (Real Madrid, Barcelone, Manchester United, Bayern Munich, Inter, AC Milan, etc.) qui gagnent beaucoup d’argent en étant grands et reconnaissables sur la scène internationale cesser de générer un montant de revenus nettement plus élevé grâce à toutes les années d’importants apports en capital autorisés. Ces clubs peuvent rassembler des foules (et donc des revenus) simplement en se présentant quelque part. Alors ont-ils besoin de l’approbation de l’UEFA ? Ou est-ce l’UEFA qui en a besoin ? Il est difficile de dire à quel point les sanctions de l’UEFA seraient prises au sérieux.

Il est peu probable que les «grands» clubs forment une sorte de cartel, mais ils ont déjà commencé à chercher des moyens de contourner la réglementation pour injecter discrètement plus d’argent dans leurs clubs grâce à des échappatoires telles que l’accord de parrainage Etihad de Manchester City et le rachat du stade.

http://uefacup.com  est un blog indépendant dédié au football européen, offrant une couverture de la Coupe UEFA, de l’  Ufea Champions League et des meilleures ligues nationales de football. Rendez-nous visite pour des commentaires impartiaux sur l’actualité du football, les questions d’actualité, les scores en direct et les résultats.

Share This :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Table of Contents

Recent News